Adopter facilement le vélotaf avec le vélo électrique

par Morgane
vélotaf

Le vélotaf ou « se rendre au travail à vélo » est un concept de plus en plus tendance dans les villes. Cette pratique est même encouragée par certains employeurs. Pour de nombreuses raisons, le vélo électrique reste le matériel le plus utilisé des vélotafeurs. Découvrez les points essentiels à connaître pour l’adopter facilement.

Les avantages de faire du vélotaf avec le VAE

Avant d’aller plus loin sur ce sujet, il important de souligner que le vélotaf avec le VAE présente de nombreux avantages, aussi bien pour le corps que pour l’environnement et sur le plan économique :

Des déplacements facilités grâce à l’assistance électrique

Il n’y a rien de mieux que l’assistance électrique fournie par le moteur du VAE pour rendre la pratique du vélotaf simple et agréable. Le vélo électrique permet de faire moins d’effort physique lors des trajets, sans pour autant réduire les bienfaits du pédalage.

Un gain de temps et d’argent sur les trajets

Aller au travail à vélo électrique vous permet de gagner du temps en évitant les embouteillages de la ville, particulièrement aux heures de pointe, d’autant plus qu’un VAE peut atteindre une vitesse de 25 km/h. C’est donc moins stressant, car vous ne risquez pas d’arriver en retard au travail. Il vous permet aussi de faire des économies sur les frais relatifs à l’utilisation d’une voiture (carburant, parking, assurance, etc.).

Le vélotaf, c’est bon pour la santé et l’environnement

L’un des atouts majeurs du vélotaf est qu’il est bénéfique pour la santé. Considérée comme une activité physique régulière, cette pratique permet d’améliorer les conditions de santé. Une trentaine de minutes de pratique quotidienne du vélo permet de réduire de 50 % le risque de maladies cardio-vasculaires et de renforcer les muscles. Le vélotaf est également un mode de transport totalement écologique. Il contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et donc à l’amélioration de la qualité de l’air en milieu urbain.

Quel vélo électrique choisir pour aller travailler ?

Pour se mettre facilement au vélotaf, il faut choisir le bon équipement. Vous devrez vous équiper d’un vélo électrique adapté pour vous sentir à l’aise et en sécurité sur vos parcours. Pour profiter des trajets vélotaf et d’en faire un moment de plaisir, quelques critères sont à prendre en compte lors de l’achat de votre vélo électrique :

  • L’usage : les trajets vélotaf sont généralement compris entre 10 et 20 km par jour. De ce fait, il est important de choisir un modèle à la fois pratique et résistant. Par exemple, un vélo électrique pliant peut être une bonne option, car il est facile à ranger et léger.
  • La qualité de la batterie : la panne de batterie avec un vélo électrique implique d’arriver en sueur au travail. Pour éviter les mauvaises surprises, il convient de choisir une batterie de qualité issue des marques reconnues. Il existe actuellement plusieurs nouvelles technologies et il n’est pas facile de s’y trouver. Les critères à prendre en compte pour la batterie d’un VAE sont l’autonomie, la durée de vie, la disponibilité de la batterie dans le futur, le mode de chargement et le temps de charge. Il serait également préférable d’opter pour une batterie amovible pour faciliter son remplacement.
  • Votre position de conduite : il est important de considérer ce critère, car la forme du cadre de votre vélo électrique en dépend. On distingue la position droite (guidon haut et plus près du cycliste) et la position sportive (proche du vélo de course). Permettant d’avoir le dos droit, la première option est la plus classique, mais aussi la plus confortable. Elle est recommandée pour les déplacements en ville. Avec la deuxième option, le cycliste sera plus penché vers l’avant, comme sur un VTT. De ce fait, il n’est pas vraiment adapté pour le vélotaf, mais plutôt pour les loisirs sportifs.
Facebook Comments